Animations holographiques pour l’événementiel et la communication publicitaire

Animations holographiques pour l'événementiel et la communication publicitaire

De nos jours, il a été constaté que les hologrammes ne cessent de se développer dans de nombreux secteurs de la vie sociale. En effet, les anciennes considérations basées sur la classification de l’holographie dans le domaine de la fiction sont révolues. En conséquence, ce procédé photographique commence à gagner du terrain, un peu partout, au sein des séances d’animation les plus diverses auprès du grand public. Ce qui fait preuve d’une évolution drastique de l’ensemble des techniques utilisées dans l’art holographique au cours de ces innombrables festivités.

Les différents procédés utilisés dans l’holographie éveillent la curiosité

Grosso modo, l’holographie est née d’un procédé astucieux qui emploie la projection d’une image sur une surface transparente pour donner une illusion optique de flottaison de celle-ci dans l’air. A titre d’illustration, il suffit d’analyser le principe de la réflexion de 4 vidéos ou 4 images différentes sur les 4 faces d’une pyramide translucide. L’observation du centre de la pyramide donne l’illusion qu’un objet est en état suspendu en ce point de convergence des rayonnements projetés. D’autant plus, avec une immense marge de perspective d’avenir de par sa capacité de pouvoir rajouter un surplus de valeur à un événement, les représentations holographiques ne manquent pas d’éveiller la curiosité des flots des organisateurs événementiels du moment. Entre autres, l’animation holographique permet la mise en valeur d’un produit ou d’un label quelconque à l’aide des rajouts des informations digitales tridimensionnelles que l’audience n’a pas besoin de recourir à un outil d’observation spécifique à l’image d’une lunette spéciale pour contempler intégralement le déroulement effectif des faits qui s’enchaînent. Il s’ensuit, de ce fait, que l’hologramme aurait ses mots à dire dans tous les travaux visant à la conception des spots publicitaires dans un futur proche. Pour plus d’infos, visitez hologramme.org.

Les innovations apportées dans l’holographie

Progressivement, les résultats provenant de plusieurs années de recherche commencent à conquérir leur place dans les différentes animations holographiques actuelles, à savoir, au tout premier plan, il y a lieu de citer le ventilateur Kino-mo qui possède toutes les fonctionnalités d’un projecteur holographique permettant de créer virtuellement des images en trois dimensions dans l’espace environnant. En apparence, il s’apparente à la forme d’un ventilateur muni d’un système de propulsion hélicoïdal avec des LED répartis sur la longueur des pales du ventilateur pour pouvoir rayonner un flux vidéo qui est à l’origine de la formation des animations holographiques. Au fait, la forte vitesse de rotation des hélices donne l’illusion d’une vision en 3D suspendue dans l’air. Entre autres, l’utilisation de ce procédé permet l’obtention des images HD. Ce qui constitue un outil de communication innovant qui peut être servi dans des programmes publicitaires. Par la suite, on peut aussi parler de la technique de l’HoloBox qui donne la possibilité de créer des hologrammes aux alentours d’un objet placé à l’intérieur d’une boîte aux fins de l’admirer. Ce procédé offre l’avantage d’être maniable avec souplesse et que l’image projetée peut être modulable du point de vue coloration en fonction des besoins d’une entreprise. Globalement, la boîte à hologramme permet ainsi de mettre en exergue l’identité propre d’une unité de production dans le circuit commercial pour garantir son image de marque aux yeux de ses concurrents. Au final, il ne faut pas aussi passer sous silence l’HoloLens qui désigne un ordinateur autonome holographique concocté par Microsoft. En fait, cet équipement a été réalisé sous la forme d’un casque permettant de faire superposer des informations numériques virtuelles sur les images du l’univers réel.

L’utilité de ce qu’on entend par « hologrammes » dans la vie courante

Dans la vie courante, on désigne par ce terme « hologrammes » les dispositifs de sécurité implantés sur des cartes bancaires, des billets de banque, des passeports ou autres objets pour les sécuriser contre d’éventuelle reproduction non autorisée. C’est ainsi que toutes les tentatives de duplication demeurent difficiles aux yeux des faussaires dans ce sens. Quoi qu’il en soit, il est notoire que les caractéristiques de ces hologrammes ne comportent pas d’information 3D et d’autant plus, on obtient un renversement du relief de l’image quand il y aurait un retournement d’un angle de 180° par rapport à la position initiale de l’objet sur lequel est apposé le dispositif en question.