3 conseils pour bien choisir sa certification d’anglais

certification d'anglais

Publié le : 11 février 20225 mins de lecture

De nos jours, la maîtrise de l’anglais est essentielle pour travailler, étudier, ou s’expatrier à l’étranger. De nombreuses certifications permettent d’attester de son niveau d’anglais, que ce soit dans un cadre quotidien, professionnel ou universitaire. Ces diplômes de langue sont nombreux et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Découvrez 3 conseils pour bien choisir sa certification d’anglais.

1. Pour briller sur le marché du travail : le TOEIC

La certification en langue anglaise de référence pour s’insérer sur le marché de l’emploi est le TOEIC (Test of English for International Communication). Très appréciée par les entreprises, cette certification est valable durant une période de deux ans à compter de l’obtention des résultats. En France, de nombreux établissements d’enseignement supérieur conditionnent l’obtention du diplôme pour les étudiants à un score attestant au minimum d’un niveau B2. Avec une orientation essentiellement commerciale, le TOEIC permet d’attester de la bonne maîtrise de la langue anglaise en contexte professionnel.

Pour préparer cette certification, il est possible de suivre une formation pouvant être entièrement financée grâce au dispositif de CPF (Compte personnel de formation). Accessible à toutes les personnes en activité ou les demandeurs d’emploi, son objectif est de permettre la formation continue. Pour financer sa préparation au TOEIC, il suffit de se connecter sur son compte personnel afin de prendre connaissance des formations en anglais éligibles. Si vous avez des difficultés pour accéder à votre compte personnel, vous pouvez vous adresser à votre conseiller Pôle emploi.

Les candidats peuvent opter pour le TOEIC Speaking & Writing qui valorise l’expression écrite et orale. Le TOEIC représente un véritable atout sur votre CV. Il permet de valoriser votre maîtrise de l’anglais dans le milieu de l’entreprise. Dans de nombreux cas, il est tout simplement indispensable pour s’insérer dans le monde de l’emploi.

2. Pour étudier à l’étranger : le TOEFL

Contrairement au test TOEIC, la certification TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) permet d’évaluer les aptitudes du candidat en langue anglaise dans un contexte universitaire. De nombreuses universités anglo-saxonnes s’appuient sur les résultats obtenus par les candidats pour le recrutement des étudiants. Très reconnue à travers le monde, cette certification est la référence en matière de maîtrise de la langue anglaise dans un cadre universitaire pour les candidats dont ce n’est pas la langue maternelle. À l’instar du TOEIC, il est valable durant une durée de deux années. Ainsi, les étudiants qui souhaitent partir étudier à l’étranger doivent prendre en compte cette caractéristique. S’il est réalisé trop tôt, le test peut ne plus être valable.

L’examen s’oriente vers les quatre volets suivants : expression écrite et orale, compréhension écrite et orale. Il est possible de passer ce test d’anglais depuis chez soi, en ligne. S’il demeure très populaire dans le monde entier, il possède quelques défauts. Par exemple, il ne permet pas d’attester de la capacité du candidat à s’exprimer à l’oral.

Pour attester de ses capacités à maîtriser l’anglais au quotidien : l’examen de Cambridge

Si les différents tests d’anglais énoncés permettent d’obtenir un score en fonction de maîtrise de la langue anglaise dans un contexte universitaire ou professionnel, ce n’est pas le cas pour l’examen de Cambridge. Il s’agit d’une certification pouvant être réussie ou échouée. Il en existe 4 niveaux, du plus rudimentaire au plus avancé. Le niveau PET s’adresse aux débutants et permet d’attester d’une maîtrise de base de l’anglais. Le niveau FCE correspond à un niveau intermédiaire. C’est l’examen le plus courant. Il indique que le candidat est en mesure de s’exprimer aisément avec des interlocuteurs natifs. Il peut comprendre l’essentiel des conversations et s’exprimer dans le cadre de sujets plus ou moins complexes. Le niveau CAE se destine aux candidats ayant une excellente maîtrise de l’anglais, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Le candidat peut s’exprimer sur des sujets divers et variés, dans le cadre de son emploi par exemple. Il correspond à un niveau C1.

L’ultime niveau est le CPE. Réussir cet examen permet d’attester d’une maîtrise parfaite de l’anglais. Le candidat possède alors un niveau de maîtrise de la langue anglais équivalent à un natif. L’avantage de ces examens d’anglais est qu’ils ne possèdent pas de date de péremption. Pour passer l’examen, il faut s’inscrire dans un des 2700 centres localisés à travers le monde. Pour retrouver le centre d’examen le plus proche de chez vous, une simple recherche sur le Web suffit. Comme les deux autres tests précédents, l’examen de Cambridge est payant.

Plan du site