Comment éviter les chutes chez une personne âgée ?

Publié le : 25 novembre 202010 mins de lecture

La chute de personnes âgées dans la maison est un accident majeur. Pour les éviter, on peut prendre diverses mesures. Il faut même simplifier la décoration de la maison. Éviter les chutes est notre devoir à tous. Une chute peut être un accident mortel pour une personne âgée. Elle peut indiquer le début d’un déclin fonctionnel ou être le symptôme d’une nouvelle maladie. C’est pourquoi, il est recommandé de consulter un médecin chaque fois qu’une personne âgée fait une chute. Même s’il s’est apparemment bien et rapidement remis de sa chute. On estime que 30 personnes âgées tombent au moins une fois par an, avec une fréquence plus élevée chez les femmes. Les chutes sont responsables de 70 décès accidentels de personnes de plus de 75 ans. C’est également la 6 e cause de décès des personnes âgées de 65 ans et plus dans un pays. Et, selon le ministère de la Santé, 2 cas de chutes sur 3 se produisent à l’intérieur du foyer. Les risques de chute augmentent avec l’âge, mais on peut les limiter en prenant quelques précautions. Voici des conseils pour aménager votre domicile, conserver une bonne santé et rester prudent au quotidien.

Par rapport à l’âge, la fréquence des chutes est plus élevée chez les personnes âgées.

Des études indiquent que les personnes de 75 à 84 ans qui ont besoin d’aide pour les activités de la vie quotidienne : c’est-à-dire qui ne sont pas indépendantes ont 14 fois plus de chances de tomber que les personnes indépendantes du même âge. C’est donc une raison supplémentaire de rester fort et en bonne santé grâce à une alimentation adéquate et à une activité physique régulière. Plus des deux tiers des personnes qui ont fait une chute chuteront à nouveau dans les six mois suivants. Comme mentionné ci-dessus, plus de 70 chutes se produisent à la maison. Les personnes qui vivent seules présentent un risque de chute plus élevé. Il faut donc être attentifs et créer des habitudes de sécurité. Puisque les facteurs environnementaux influencent la probabilité d’une chute. En d’autres termes, les caractéristiques de la résidence peuvent augmenter le risque de chute.

– Éclairage insuffisant, environnements sombres ;

– Surfaces glissantes, sols plus lisses ou constamment mouillés ;

– Tapis en vrac ou pliés ;

– Des escaliers avec des marches hautes ou étroites, ou même des maisons avec des marches entre les environnements ;

– Obstacles sur le chemin : tels que les navires, les fauteuils, etc. ;

– Absence de mains courantes dans les couloirs et de barres de sécurité dans les salles de bain ;

– Des étagères excessivement basses ou hautes ;

En outre, certains soins personnels peuvent également contribuer à augmenter le risque de chute. Il convient donc de revoir cette prise en charge. L’une d’entre elles concerne les chaussures. Il faut éviter les talons, les chaussures à semelles plates, les chaussures serrées. Il faudrait toujours donner la préférence aux semelles antidérapantes et aux chaussures basses et confortables. Il faut également éviter les vêtements très longs.

Personnes âgées : pourquoi tombent-elles souvent ?

Parmi les plus de 65 ans, une personne sur trois tombe au moins une fois par an. Les causes de ces accidents sont multiples.

– Un état de santé accentuant le risque de chute : troubles de l’équilibre, vertiges, diminution de la mobilité des articulations, faiblesse musculaire, maladie et prise médicamenteuse, etc. ;

– Des attitudes ou habitudes de vie particulières : alimentation insuffisante avant ou après un effort physique ou ne répondant pas aux besoins, consommation d’alcool excessive, prise de risque, peur de tomber ;

– Un environnement intérieur inadapté, ex. : domicile non aménagé, pièces encombrées ou des facteurs de risque à l’extérieur, ex. : verglas.

Personnes âgées : adapter son lieu de vie pour éviter les chutes.  

Vous prenez de l’âge. Alors, pensez à limiter vos risques de tomber dans votre appartement ou votre maison, en restant vigilant sur les points suivants. Pour éviter de tomber, libérez les lieux de passage et éclairez-les. Ôtez les objets ou meubles gênants des espaces où vous circulez, ex. : couloirs. En particulier, fixez au mur les câbles et fils électriques : télévision, lampes ou utilisez des range-fils : boîtiers de rangement des câbles. Multipliez aussi les lampes, lampadaires et plafonniers dans les endroits où vous passez souvent. Vous bénéficierez ainsi d’une lumière généreuse, supprimant toute zone d’ombre. De plus, si vous présentez des problèmes de vue, signalez le bord des marches d’escalier d’une bande de couleur claire. Si vous avez un jardin, gardez les allées bien balayées, sans tuyaux d’arrosage, pots ni plantes dans le passage.

Attention aux sols glissants et aux tapis

Si vous avez du parquet, qui favorise les glissades, préférez des chaussons avec des semelles antidérapantes. Si cela vous est possible, vous pouvez aussi faire poser un revêtement antidérapant, bien fixé au sol. Méfiez-vous également des tapis aux bords relevés, des descentes de lit et tapis de bain : ils peuvent vous faire trébucher. Mieux vaut les enlever, ou choisir des articles en matières antidérapantes. Dans tous les cas, soyez prudent quand vous montez ou descendez des marches, notamment à l’extérieur en cas de pluie.

Améliorez l’accessibilité de vos objets.

Rangez vos affaires à portée de main, cela vous évitera de prendre des risques inutiles, ex. : monter sur un escabeau, une chaise ou un tabouret. Si nécessaire, vous pouvez toutefois utiliser un marchepied ou un petit escabeau de 2 à 3 marches antidérapantes. Par ailleurs, pensez à vous procurer un téléphone sans fil, ou faites installer plusieurs postes dans la maison. Ainsi, vous pourrez répondre aux appels là où vous êtes, sans avoir à vous presser.

Adaptez votre mobilier et mettez en place des points d’appui.

Pour sortir facilement de votre lit, rehaussez-le avec de nouveaux pieds ou des cales spécifiques. Équipez-vous aussi de fauteuils hauts, au dossier droit, ou sur élévateurs de chaises, afin de pouvoir vous relever plus aisément. Pour vous redresser, vous asseoir ou vous relever plus facilement, faites installer des rampes ou des barres d’appui. Veillez à ce qu’elles soient bien fixées, à proximité des endroits où vous vous en servirez le plus, ex. : lit, toilettes, baignoire. Dans tous les cas, évitez de vous appuyer sur des objets dont la fixation n’est pas assez solide, ex. : porte-serviettes, porte-savon

Prendre de l’âge et adopter de nouvelles habitudes pour ne pas tomber 

Au quotidien, essayez de respecter les principes suivants, qui réduisent les risques de chute.

– Levez-vous lentement de votre lit ou de votre chaise, afin d’éviter les étourdissements et vertiges.
– Si vous n’êtes pas sûr de votre équilibre, utilisez une canne, voire un déambulateur pour sécuriser votre marche. Ces équipements s’emploient aussi bien à votre domicile qu’à l’extérieur.
– Prenez soin de vos pieds et veillez également à vous chausser convenablement : optez pour des chaussures à votre pointure, adaptées à votre activité. Pour plus de stabilité, préférez un modèle tenant bien le pied, à talons larges et bas : 2 à 3 cm, doté de semelles fines, fermes et antidérapantes.
– Demandez à votre entourage de vous aider dans les tâches à risque, ex. : nettoyer les vitres. Par ailleurs, pour connaître les possibilités d’aide-ménagère, pensez à consulter votre mairie ou votre centre communal d’action sociale : CCAS.
– Apprenez à vous relever si, malgré tout, vous êtes tombé.
Enfin, si vous le pouvez, équipez-vous d’une télé-alarme, pour prévenir vos proches ou les secours en cas de problème.

Suite à une chute, le patient peut se présenter.

N’attendez donc pas plus longtemps : même si vous n’êtes pas un vieil homme, évaluez votre maison et faites les changements nécessaires pour éviter les chutes. Si vous connaissez le domicile d’une personne âgée qui vit dans un endroit présentant, un ou plusieurs des facteurs mentionnés ci-dessus, aidez-la à effectuer les changements nécessaires.

Plan du site