Comment préserver les liens dans un couple ?

Prendre le risque de s’attacher émotionnellement à une autre personne vous rend vulnérables à la douleur d’un éventuel rejet.

Néanmoins, quand on aime, on trouve généralement une motivation suffisante pour prendre ce risque.

Sans le vouloir, vous placez votre confiance dans l’autre personne.

En ce sens, les coûts psychologiques du rejet augmentent à mesure que les liens dans le couple créent une plus grande proximité et interdépendance.

Vous pensez que la douleur émotionnelle qui accompagne le rejet peut être très grande.

Une douleur qui devient encore plus intense lorsqu’une dépendance est en jeu ; c’est pourquoi de nombreuses personnes veulent défendre leur indépendance à tout prix dans un contexte relationnel.

D’autre part, vous avez besoin d’établir des relations satisfaisantes qui répondent à vos besoins de connexion/relations.

Les liens dans les couples : Devenir vulnérable

Dans toute relation, vous montrez des aspects de vous-mêmes que vous n’aimez pas.

Des moments où vos doutes et vos insécurités prennent forme.

Dans une relation saine, les manifestations de vulnérabilité, de fragilité ou d’imperfection ont tendance à renforcer la confiance.

D’une certaine manière, cette façon de se “dénuder” représente votre projection sur la réalité, sans porter de masques.

Mais cela augmente aussi la souffrance que peut causer un éventuel rejet.

Si vous croyez que votre partenaire va vous soutenir, vous vous exposez au risque de ne pas recevoir ce soutien et à la douleur qui en résulte.

C’est le dilemme existentiel de l’interdépendance.

Les comportements les plus élémentaires mis en place pour établir des liens satisfaisants et intimes augmentent le risque de souffrir de rejet.

Activation du système de régulation des risques

Vous avez un système qui régule le risque de douleur causé par le rejet. Se sentir valorisé et soutenu par votre partenaire vous amène à rechercher une plus grande connexion dans vos liens au sein du couple.

Sinon, le fait de penser qu’il existe une autre probabilité de rejet augmentera le besoin de protection.

Ce système de régulation agit essentiellement sur trois plans ou règles de contingence :

Dépendance, dilemmes et relations interpersonnelles

Les liens dans le couple, en tant que relation romantique, génèrent des situations de dépendance.

Les actions d’un membre du couple limitent ou amplifient souvent les capacités de l’autre.

Des conflits d’intérêts apparaissent et des engagements et des sacrifices sont nécessaires.

C’est un petit exemple de la façon dont vous confiez chaque jour votre bien-être psychologique entre les mains de votre partenaire.

Ce sont ces petits détails qui activent votre système de régulation des risques face à la douleur causée par le rejet.

Ce sont les “aspects mondains” qui vous permettent de mesurer l’importance que le partenaire vous accorde.

Ils vous serviront également de point de référence pour moduler le niveau de dépendance émotionnelle que vous maintiendrez à l’avenir.

Les liens dans le couple : L’interdépendance des partenaires

La dépendance mine les compétences interpersonnelles du partenaire et l’asservit aux besoins de l’autre personne.

Il s’agit, en somme, de l’élément qui active la menace de rejet dans une relation amoureuse.

Les liens de couple dépendent de la perception, mineure ou majeure, que le partenaire ne se soucie pas beaucoup de vos besoins.

Lorsque vous vous sentez sous-estimés par votre partenaire, la limite d’activation du système de régulation est très basse : Il s’active au moindre signal.

Dans ce cas, une fois activé, vous donnez la priorité à l’auto-préservation.

À l’inverse, lorsque vous vous sentez valorisés par votre partenaire, la régulation des risques sera activée à un niveau plus élevé.

Si, pour une raison ou une autre, elle devait s’activer, vous chercheriez à établir des liens et à trouver de nouveaux moyens de vous rapprocher de votre partenaire, plutôt que de chercher à vous préserver.

C’est valable pour vous deux.

Les deux membres du couple activent ce système de régulation.

Chaque couple, au cours de l’évolution de la relation, prend des décisions visant à l’auto-préservation (dépendance décroissante) ou à la promotion des liens dans le couple (dépendance croissante).

Vous avez tous besoin de ce système pour vous sentir rationnellement en sécurité dans un contexte où vous êtes toujours vulnérables.

Vos relations amoureuses et vos expériences d’interdépendance influencent considérablement les qualités que vous croyez posséder.

Se sentir rejeté fait mal, non seulement parce que cela contrarie votre désir de vous sentir considérés, mais aussi en raison de son message symbolique.

Il vous dit que votre lien avec votre partenaire, ou tout autre type de partenaire, a un avenir incertain.

Si, en raison d’expériences antérieures, vous donnez la priorité à l’auto-préservation plutôt qu’à la proximité avec votre partenaire, vous ne ferez que planter des graines dans le jardin de vos peurs.

Les liens dans le couple : Anxiété et satisfaction

Plusieurs études vous indiquent que les relations de couple sont potentiellement les plus satisfaisantes pour vos besoins d’adultes.

Le fait curieux est que ces liens sont les mêmes que ceux qui activent le plus l’anxiété d’un éventuel rejet.

Les recherches de la psychologue sociale mettent en évidence le fait que, pour être heureux, vous devez mettre de côté vos craintes d’être rejetés et risquer une dépendance affective importante.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que vous avez plus de chances de vivre une relation satisfaisante lorsque vous donnez la priorité à la recherche d’une connexion avec votre partenaire, plutôt que de minimiser la probabilité de souffrir d’un éventuel rejet futur.