Coworkings dans le monde : comment fonctionne l’e-Résidence estonienne ?

Élu meilleur pays pour les start-ups, l’Estonie a attiré plus de 50 000 entrepreneurs et nomades du numérique du monde entier. Il s’agit du premier article de la série Coworkings dans le monde entier dans lequel nous allons parler d’un pays et non d’une ville. Après avoir évoqué les incroyables Koh Lanta, Barcelone, Budapest, Mexico et Berlin, nous avons décidé aujourd’hui de parler de cette nation qui est très en avance en matière de technologie et de transformation numérique. L’Estonie mérite une attention particulière de la part des nomades du numérique. Ce n’est peut-être pas le pays de rêve de la plupart des voyageurs, mais c’est certainement un endroit qui devrait être une référence. Ce pays balte d’un peu plus d’un million d’habitants s’est distingué au cours de la dernière décennie par son encouragement aux entrepreneurs numériques. C’est le pays qui compte le plus grand nombre de startups par habitant de toute l’Europe. L’e-Résidence va révolutionner la vie des entrepreneurs du numérique. On pourrait dire que toute cette révolution numérique a commencé là, lorsque le pays a obtenu son indépendance de l’Union soviétique. Ce qui pouvait être un problème a fini par devenir un cas d’innovation. Ils devaient fournir des services publics de qualité à peu de frais. 

Coworking : un espace de travail collaboratif 

Principe du coworking 

Quand on parle de “coworking”, on pense tout d’abord à un espace de travail partagé entre plusieurs travailleurs indépendants. On parle aussi de “tiers-lieu”. Concrètement, comment est-ce que cela fonctionne ?  Une plateforme propose des postes de travail, une cafétéria, des salles de réunion, bref, toute l’installation habituelle des bureaux d’entreprise, mais à des personnes qui travaillent habituellement seules chez elles.

Aspects attractifs du coworking 

Les intérêts d’un tel dispositif sont multiples : 

  • Séparer les espaces professionnels et personnels : quand on est indépendant, on est un peu tout le temps au boulot. En se rendant le matin sur un lieu de travail, on protège davantage sa vie privée. 
  • Disposer de locaux et de matériel : à la maison, on n’a pas toujours un super photocopieur ou une salle de réunion. L’espace de coworking peut en fournir. 
  • Sortir de l’isolement : les espaces de coworking sont très fréquentés par les travailleurs du Web rédacteurs, graphistes, community managers. Souffrant d’une situation précaire, ils trouvent là un espace de solidarité, propice à l’émulation. 
  • Échanger sur ses pratiques professionnelles avec d’autres travailleurs indépendants. 

Coworking : un réseau de travailleurs   

Aller dans un espace de coworking permet en effet de rencontrer des personnes agissant dans le même domaine professionnel. Cela offre la possibilité de croiser les regards et, pourquoi pas, d’initier des collaborations. On parle aussi de coworking quand plusieurs personnes travaillent ensemble sur un même projet, en dehors du cadre de l’entreprise. Cela peut être une famille ou une équipe de scientifiques.

Tout cela : de l’ouverture des entreprises au vote en ligne lors des élections

Dès 2000, toutes les réunions gouvernementales n’utilisaient plus le papier, et les zones populaires du pays disposent de réseaux wi-fi publics gratuits. Toute cette vision, née dans le désespoir d’effacer les traces de la bureaucratie soviétique, a permis à l’Estonie de s’assurer la position de nation ayant la plus grande avancée numérique au monde. Après avoir stabilisé ses processus numériques, le pays devait se réinventer, cette fois en raison de la diminution de sa population déjà maigre. Pour augmenter le nombre de contribuables, ils ont créé la e-résidence. Avec la résidence électronique, les citoyens du monde entier peuvent profiter de services numériques qui, auparavant, ne pouvaient être utilisés que par les résidents du pays. Oui, c’est vrai : vous pouvez ouvrir une entreprise en Estonie en étant n’importe où dans le monde. Grâce à une carte d’identité à puce que vous connectez à votre ordinateur, vous pouvez ouvrir et gérer une entreprise en ligne dont le siège social est situé dans l’Union européenne. Vous pouvez également effectuer des opérations bancaires, vérifier l’authenticité de documents signés, crypter et envoyer des documents en toute sécurité, signer numériquement les documents de votre entreprise et déclarer vos impôts en ligne.

Un visa spécial pour les nomades numériques devrait être mis en place

Avec plus de 50 000 personnes de 157 pays différents utilisant la résidence électronique, le programme est une excellente solution pour les nomades du numérique et les prochaines étapes seront encore plus importantes. Il est prévu de lancer le visa spécial pour les nomades numériques, qui facilitera grandement la vie des nomades brésiliens qui n’ont pas de passeport européen et qui souhaitent rester sur le continent plus de trois mois que les touristes ordinaires. L’initiative devrait repartir de l’Estonie, qui estime qu’une entreprise numérique n’a pas besoin d’être liée à un lieu physique. Le visa électronique propose que les entrepreneurs et les voyageurs de différentes nationalités puissent s’établir plus longtemps au même endroit. La proposition du visa est que les nomades numériques peuvent rester jusqu’à 365 jours en Estonie, en plus d’inclure un visa de travail valable 90 jours pour la circulation dans les pays qui font partie de l’accord de Schengen. Cela a beaucoup de sens, n’est-ce pas ? Surtout pour des pays comme l’Estonie, qui cherchent à accroître leur contribution et, par conséquent, leur croissance. Après tout, un nomade qui s’installe dans une ville paiera un loyer et consommera quotidiennement comme tout autre citoyen résident.

Où travailler en Estonie ?

Eh bien, puisque cette fois nous avons décidé de parler d’un pays dans son ensemble, nous n’allons pas indiquer un coworking spécifique. Mais si vous cherchez un lieu structuré et accessible aux étrangers, le plus sûr est de partir pour la capitale, Tallinn. Plusieurs espaces sont préparés pour accueillir non seulement les nomades du numérique, mais aussi les centaines de nouvelles entreprises qui ne cessent d’apparaître chaque année. Il convient de rappeler que, grâce à la promotion des nouvelles technologies, le pays est le berceau de plusieurs importantes start-ups et produits connus dans le monde entier, le plus célèbre d’entre eux est Skype.

Dans la capitale, certains espaces se distinguent :

– Lift99 : elle accueille des dizaines de start-ups et dispose d’un environnement totalement innovant et entrepreneurial. Si votre idée est d’être proche des startups européennes, c’est chez vous.

– Mektory : Le coworking est lié au Centre d’entreprise et d’innovation de l’Université de technologie de Tallinn (TTÜ). Ainsi, comme on peut s’y attendre, les étudiants et les entrepreneurs qui choisissent cet espace sont directement liés à la technologie. Cela vaut la peine de visiter !

– Spring Hub : un espace pouvant accueillir plus de 150 professionnels. Sur leur site web, vous pouvez consulter les noms des entreprises, des freelances, des organisations et des startups qui font partie de la communauté.