Crise de couple ou véritable rupture ?

Lorsqu’un problème survient entre deux partenaires, il n’est jamais facile de surmonter un tel moment. En même temps, cependant, une dispute ou un événement désagréable n’affecte pas nécessairement l’avenir de la relation. Comprendre s’il s’agit d’une crise ou d’une rupture est décisif pour déterminer comment agir pour le bien des deux parties. Tout d’abord, il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas un seul type de crise relationnelle ou de rupture. Aucune crise, aussi dramatique ou superficielle soit-elle, n’est jamais la même. Tout comme les causes d’une éventuelle séparation peuvent être influencées par une myriade de circonstances. Et toutes ne sont pas nécessairement internes au couple. C’est pourquoi, avant de parler de ce sujet délicat, il est bon de définir clairement le sens des deux situations.

Crise de couple et rupture

Lorsque l’on parle de crise de couple, il s’agit d’une situation de grand stress, qui se traduit généralement par un éloignement temporaire. Disons que la continuité de la relation n’est jamais sérieusement en jeu. Au contraire, s’il s’agit d’une véritable rupture, toutes les bases sur lesquelles reposait l’histoire d’amour finissent par voler en éclats à cause de problèmes insurmontables et d’épisodes limites qui empêchent la relation de se rétablir.

Il existe des différences importantes entre les deux situations. Le plus difficile est que parfois les différences ne se matérialisent qu’après une longue période, lorsque les changements dans la relation commencent à être irrémédiablement évidents, tant dans un sens que dans l’autre. En revanche, ne pas savoir s’il s’agit d’une crise de couple ou d’une rupture génère incertitude, anxiété et angoisse.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les outils que vous pouvez utiliser pour déterminer si vous vivez une simple crise relationnelle ou une rupture définitive, poursuivez votre lecture.

Les différents types de crises relationnelles

Une crise de couple peut être provoquée par une grande variété de problèmes et de circonstances, souvent subjectifs mais qui peuvent être accidentels ou conscients. Nous ne parlons pas seulement du gouffre ouvert par les épisodes d’infidélité. Même la naissance d’un enfant ou la perte d’un être cher peut déstabiliser le léger équilibre qui s’établit entre deux personnes. Toutes ces raisons peuvent déclencher ou aggraver une crise de couple, dont la durée sera plus ou moins longue selon l’implication émotionnelle qu’elle suppose.

Sans aucun doute, la crise la plus compliquée est celle qui survient après une trahison, parce qu’avec elle, ce qui est le plus important est brisé : la confiance, qui signifie aussi respect et complicité. La victime se sent seule, abandonnée, moquée. Il y a une chute verticale de l’estime de soi et tout, chaque souvenir est vidé, de manière terrible, de son sens.

Mais il existe aussi des crises de couple qui sont le résultat de l’évolution naturelle d’une relation, lorsque l’amour commence à diminuer pour faire place à autre chose. Par exemple, nous faisons référence aux crises qui sont simplement dues au passage du temps et à un changement naturel dans la relation, comme le début de la cohabitation ou la naissance d’un enfant. Mais contrairement à l’infidélité, malgré les confrontations, les disputes et les combats, la confiance ne prend jamais fin.

Crise de couple ou rupture définitive ?

Le passé et l’histoire du couple sont d’une grande aide pour comprendre si vous êtes face à une crise ou au bout du rouleau. S’il s’agit d’un couple qui a déjà eu plusieurs disputes, cette usure progressive mais inévitable peut aider à prononcer le mot “fin” de l’histoire.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’émergence d’un nouveau conflit ne peut être considérée comme une simple “nouvelle crise”. Ce temps ne peut plus être surmonté. Lorsqu’il y a un passé rempli de séparations ou d’interruptions temporaires, une certaine lassitude entre également en jeu.

Tous deux deviennent les protagonistes d’un cercle vicieux dans lequel ils reviennent toujours au même point. Et cela coïncide avec la douleur, l’incompréhension, la souffrance et de nombreuses nuits blanches. En d’autres termes, les crises répétées génèrent une impuissance apprise et cela peut provoquer une rupture définitive. Parce que l’un ou les deux commencent à penser que rien n’est jamais résolu.

Motifs et raisons

La raison de la séparation est également une question clé. Les crises qui découlent de l’infidélité se terminent généralement par des ruptures. La tromperie est dévastatrice pour la confiance du couple et pour pouvoir planifier, sereinement, un avenir ensemble. Ce type de tromperie génère une crise très forte dans le couple. Si elle n’est pas traitée correctement et rapidement, elle peut se terminer très mal. La capacité de pardonner et de reconstruire, en tant que forme de négociation interne, s’épuise généralement après quelques tentatives. Surtout en présence d’éventuels comportements récidivistes.

De même, si le motif de la crise concerne d’éventuels problèmes de cohabitation ou de vie domestique, il est moins probable que la crise du couple se transforme en rupture. Du moins quand il s’agit de périodes limitées et non d’une constante qui, inévitablement, favoriserait la construction d’une tension émotionnelle stressante et compromettante. Dans ce cas, les chances d’une rupture définitive augmentent.

Les quatre cavaliers de l’apocalypse relationnelle

Il reste encore un aspect intéressant à considérer. Lorsqu’il existe des signes importants d’incompatibilité dans le couple, on peut en venir à penser que la crise n’est que le préambule à une rupture prévisible.

Nous parlons du concept des “quatre cavaliers de l’apocalypse” que John Gottman a décrit après des années de recherche sur les relations amoureuses. Avec cet euphémisme, le célèbre psychologue définit 4 signes typiques qui apparaissent au moment où une relation romantique prend fin. Ils le sont :

Même si chaque situation est différente et particulière, la présence d’un ou plusieurs de ces “cavaliers de l’apocalypse” de Gottman indique qu’une crise de couple a déjà atteint un niveau tel qu’elle présage une rupture définitive.