Quels sports pratiquer pendant la grossesse ?

Quels sports pratiquer pendant la grossesse

Première grossesse ! Des questions se posent, une de ces interrogations, surtout venant des femmes actives : une femme enceinte pourrait faire un sport ? Et même celles qui sont moins actives, on se soucie de son corps et la santé de son bébé. Quelles activités physiques pratiquer pendant la grossesse ?

Quels sports peut-on pratiquer pour une femme enceinte ?

femme enceintePour les débutantes aux sports, la pratique de la marche rapide, de la natation, du vélo elliptique ou d’appartement. Pour ne pas brusquer le corps, il faut aller en douceur et on augmente au fur et à mesure. Ces activités physiques tonifient le corps et travaillent le souffle. Si la danse vous attire ou si vous êtes déjà une adepte, la pratique est à encourager tout en prendre attention aux mouvements nécessitant l’effort des muscles du bas de dos. Si on veut allier rencontre entre future maman et sport, il y a des cours destinées aux femmes enceintes. Et si sortir de chez soi est difficile, il existe des DVD dédiées aux activités physiques pour femme enceinte ou visiter des sites vidéos sur internet. Pour les habitués aux activités physiques, on peut continuer le sport presque normalement jusqu’à la cinquième semaine et on doit réduire plus on approche vers la fin de grossesse. Des exercices de renforcement musculaire (abdominaux et pelvien) sont bénéfiques durant la grossesse. Néanmoins, les gestes brusques et les chocs sont à éviter. Pour bien profiter des sports adaptés à la grossesse, la consultation préalable d’un médecin ou de son gynécologue pour savoir s’il n’y pas de contre-indications, est obligatoire.

Sports pour femme enceinte, que faire et ne pas faire ?

Certes, pratiquer une activité physique pour un femme enceinte est bénéfique pour sa santé et de son bébé, cependant, des précautions sont en prendre en compte :

– Boire suffisamment de l’eau, avant, pendant et après les exercices. 250 – 300 ml à chaque demi-heure la ration nécessaire. Pour savoir si vous avez consommée la quantité nécessaire, il faut observer la couleur de l’urine. Elle devrait être transparente ou jaune clair.

– Bien écouter son corps ! Durant la grossesse, le bébé occupe plus d’espace causant des difficultés pour la respiration et la réalisation des exercices. Il faut réduire dès qu’on n’est pas à l’aise voire prendre une pause si besoin se fait sentir.

– Eviter les exercices bloquant la respiration. Respirer normalement durant des exercices.

– Pour réduire le risque de blessure des articulations, éviter les étirements intenses des ligaments et des tendons. En vue de l’accouchement, les articulations tendent plus relâchées, une action de l’hormone de la grossesse.

– Eviter les exercices intenses, surtout vers la fin de grossesse car ils peuvent déclencher l’accouchement.

Les signes à surveiller

Une fois encore, il faut bien écouter son corps. Arrêter vos activités physiques et discuter avec votre médecin, si vous éprouvez ci-dessous :

– Vision floue et troublée Nausées ;

– Perte vaginale qui signifie la rupture des membranes ;

– Peau froide et mate ;

– Difficulté à marcher ;

– Forte douleur à la poitrine ;

– Crampes abdominales ;

– Fortes douleurs au pubis, au ventre au dos.